Présentation de l'Association des Conservateurs des Musées de Franche-Comté   |  Guide de visite  |  Librairie  |  Contactez-nous  |  Lettre d'information |  Ok
 
 
Expositions & Evènements Invitation aux voyages A la découverte des collections Nos musées
 
 
Musée de la lunette  Collections  Ateliers  Infos pratiques  Boutique  Presse  Accessibilité
 
 
Accueil > Nos musées > Musée de la Lunette > Musée de la lunette  
 
Le musée de la lunette

Tendez l’oreille !
Découvrez le musée


 

Les lunettes : accessoires de mode
du 27 décembre 2017 au 27 octobre 2019.
Exposition dans le parcours de visite permanent, compris dans le tarif d’entrée du Musée.

L’histoire de la mode commence en 1858. Le créateur Charles-Frédéric Worth, pionnier de la haute couture, est alors le premier à organiser un défilé. Cependant ce n’est qu’à partir des années 1950 que les lunettes arrivent sur les podiums. Elles ne sont plus seulement des objets médicaux mais deviennent des accessoires de mode à part entière.
La mode est un phénomène incontournable de notre société de consommation, amplement relayée par la publicité et les médias. Manière passagère de vivre, de se comporter ou de se vêtir, elle ne cesse de se renouveler.
Pour les créateurs, la mode est synonyme de recherche esthétique. Pour ceux qui la suivent, elle affirme un rang social, un pouvoir d’achat et définit une personnalité. Les lunettes sont ainsi devenues des objets de paraître, témoignant de l’importance accordée à l’image dans notre société.
Grâce à son remarquable fonds de montures solaires et optique signées de couturiers et de créateurs, le musée présente une rétrospective sur la place de la mode en lunetterie de 1950 à nos jours.


Découvrez l’histoire de vos lunettes !

Situé à Morez, berceau mondial de la lunetterie, le musée de la lunette vous invite à voyager à travers l’histoire de la lunette

En 1796, d’un clou naquit la lunette à Morez. Découvrez comment les haut jurassiens ont utilisé leur ingéniosité et leur savoir-faire pour développer une véritable filière industrielle, aujourd’hui encore reconnue dans le monde entier pour sa créativité et sa qualité.

Grâce à la collection ESSILOR - Pierre Marly, une des plus prestigieuses collections de lunettes au monde avec près de 2500 objets, parcourez les continents et les siècles, à la rencontre de pièces exceptionnelles.

Le Musée de la lunette vous initie aussi au fonctionnement de l’oeil, organe de l’oeil. Grâce à des manipulations ludiques, observez les principaux troubles de la vision et veillez à de ne pas tomber dans le piège de nos illusions d’optique.

Le musée recèle aussi dans son écrin une collection de peintures françaises et hollandaises du 17e au 19e siècle, offerte à sa ville natale par le collectionneur François-Honoré Jourdain.

Le musée de la lunette bénéficie des labels handicap physique et handicap mental, délivrés par l’association Tourisme & Handicap.

Pour les familles, le musée propose un parcours pour les enfants de 5 à 12 ans. Avec des jeux et des énigmes, "Clouvis" mène les enfants à la découverte du musée et de ses collections.


Jean Ricardon, peintre Morézien
du 14 janvier au 29 mars 2019

Jean Ricardon naît à Morez en 1924
, où ses parents tiennent alors l’entreprise familiale de peinture et décoration en bâtiment. Voie qu’il va suivre puisqu’en 1939, il entre à l’Institut spécial de peinture décorative de Reims. Il poursuit sa formation de 1944 à 1951 à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, où il est reçu second logiste du grand prix de Rome. De 1954 à 1989, professeur à l’École des Beaux-Arts de Besançon il installe son atelier dans la capitale franc-comtoise où il ne cessera de peindre.

Du peintre les pieds dans la neige qui tentait d’apprivoiser les paysages hauts jurassiens, au peintre abstrait profondément spirituel, l’œuvre de Jean Ricardon fut saluée par Michel Seuphor critique d’art proche de l’avant-garde russe des années trente, que comptait entre autre Pietr Mondrian et Kasimir Malévitch.

Peintre et professeur reconnu pour sa droiture, sa notoriété dépasse les frontières de la région et des expositions lui sont consacrées dans le monde entier. Il réalisera, tel Soulages à Conques, les vitraux de l’Abbaye d’Acey à la fin des années 1990, qui sont peut-être le surpassement de toute son œuvre peinte.

Les peintures de Jean Ricardon, extrêmement originales dans leur facture, sont presque entièrement vouées au blanc, aux empâtements et à la géométrie, et n’avaient été présentées à Morez que lors d’une exposition en 1987.

Grâce au concours de ses proches, aux prêts consentis par des particuliers et des institutions culturelles, de nombreuses œuvres du peintre ont pu être réunies aujourd’hui.

L’exposition retrace les influences qui ont guidées son parcours artistique, d’abord figuratif, puis tourné vers l’abstraction. L’accrochage fait la part belle à ses œuvres de jeunesse révélant, entre autre, les paysages haut-jurassiens.

Ateliers pour les scolaires

Tout au long de l’année, le Musée de la lunette propose des ateliers aux scolaires sur des différentes thématiques liées à la lunetterie, à l’optique, aux beaux arts, à la lumière, etc.



Presse
Téléchargez le dossier de presse du Musée.


 
   
Archives | Les petits plus ! | Plan du site | Association des conservateurs | Nos partenaires             Mentions légales | Crédits